Objet d'étude : la Poésie    
Cadre Lecture Cursive Paul Verlaine : Romances sans Paroles
Activité Lecture analytique d'un poème Ariette III (in "Ariettes Oubliées")
Objectif spécifique Préparation à l'épreuve orale  

 

Question : Qu'est-ce qui crée l'harmonie, malgré tout, dans ce poème?
 

Il pleut doucement sur la ville.
(Arthur Rimbaud).

Il pleure dans mon coeur

Comme il pleut sur la ville;

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon coeur?

 

O bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits!

Pour un coeur qui s'ennuie

O le chant de la pluie!

 

Il pleure sans raison

Dans ce coeur qui s'écoeure

Quoi! nulle trahison?...

Ce deuil est sans raison.

 

C'est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi

Sans amour et sans haine

Mon coeur a tant de peine!

Problématique :

La question a, en effet, quelque chose de paradoxal puisque le premier vers évoque une fêlure : "Il pleure dans mon coeur", d'autant plus pressante qu'elle apparaît sans raison (vers 9).

Etudier :